Dents jaunes, grises, tachées, plaque dentaire, caries… A chaque problème, sa cause et sa solution

Au fil des années, vos dents peuvent rencontrer différents problèmes comme un changement de coloration, la formation de la plaque dentaire ou encore l’apparition de caries.
Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de ces désagréments : des facteurs internes (pathologique, génétique…) et des facteurs externes (mauvaise hygiène dentaire, médicaments, produits chimiques, alimentation). En fonction de leur origine, vous ne traiterez pas vos dents tachées ou colorées de la même façon. Voyons comment identifier les différentes causes de coloration afin de trouver des solutions adaptées et de choisir le bon dentifrice pour y remédier.

Les différents types de taches dentaires

Les tâches dentaires peuvent se classer en deux grandes catégories : les tâches extrinsèques qui sont visibles sur la couche externe des dents et les taches intrinsèques qui semblent ancrées plus en profondeur dans les dents. Elles peuvent apparaître uniformément sur l’ensemble de la dentition (dents jaunes, grises ou brunes sur toute la surface de l’émail) ou de manière localisée sur une seule ou plusieurs dents (taches roses, blanches, brunes, rouges, jaunâtres ou noirâtres).

Les causes internes (ou intrinsèques) de coloration des dents

Nous ne sommes pas tous identiques face à la nature, certaines personnes ont des dents naturellement plus blanches que d’autres. L’émail dentaire peut en effet prendre jusqu’à 29 tonalités différentes selon les individus.
Aussi, il peut arriver que vos dents soient naturellement colorées pour plusieurs raisons :

  • Une pathologie infantile peut en être la cause : porphyrie congénitale (dents brunes ou rouges) ou ictère chez le nourisson (dents vertes)
  • La prise de certains médicaments : tétracycline (c’est un antibiotique qui peut être prescrit durant l’enfance) ou ciprofloxacine (bactéricide)
  • Une consommation excessive de fluor
  • Le facteur génétique intervient également dans la couleur de notre émail
  • Un émail peu minéralisé qui rend la dentine plus visible et fait paraître vos dents plus jaunes (c’est généralement le cas avec l’âge, l’émail s’affine en vieillissant)
  • Des dents non traitées ou dévitalisées perdent toute sensibilité au chaud et au froid et deviennent grises

Les causes externes (ou extrinsèques) de coloration des dents

D’autres facteurs qui ne sont pas intrinsèques peuvent être à l’orgine de certains types de coloration :

  • Une mauvaise hygiène bucco-dentaire : elle va favoriser la formation de la plaque dentaire qui risque de se transformer en tartre et de provoquer des caries si elle n’est pas nettoyée régulièrement.
  • Les produits chimiques : le goudron et la nicotine (contenus dans le tabac) et le mercure

Attention au mercure !
A partir du 1er juillet 2018, il sera totalement interdit d’utiliser du mercure dans le traitement des dents de lait, chez les mineurs de moins de 15 ans et chez les femmes enceintes ou allaitantes.
A partir du 1er janvier 2019, les amalgames dentaires ne devront être utilisés par les dentistes que sous une forme encapsulée pré-dosée.

  • La consommation de certains aliments ou boissons
  • Certains médicaments
  • Les colles pour appareils dentaires

Comment blanchir et redonner de l’éclat à des dents déjà colorées ?

Les solutions naturelles

Tout d’abord, une bonne hygiène bucco-dentaire et une alimentation surveilllée permettent de conserver des dents saines et de limiter l’apparition de taches et de tartre :

  • Brossez-vous les dents après chaque repas avec un dentifrice adapté et pensez à utiliser des brossettes et du fil de soie pour les zones difficilement accessibles.
  • Evitez de grignoter entre les repas pour limiter les invasions acides.
  • Limitez votre consommation de café et de tabac.
  • Limitez votre consommation d’aliments et de boissons trop sucrés et trop acides.

Un détartrage au moins une fois par an chez votre dentiste permet de supprimer toutes les taches de surface.
Jus de citron, bicarbonate de soude, argile, charbon… Les remèdes de grands-mères peuvent éventuellement vous aider à estomper ou supprimer certaines taches, mais avant toute utilisation demandez conseil à votre dentiste.
On trouve de nombreux produits blanchissants dans le commerce, comme les bandelettes, gouttières ou les pinceaux blancheur. Ils peuvent être efficaces sur certains types de taches mais surveillez leur composition afin de vous assurer qu’ils n’abîment pas votre émail et avant toute utilisation demandez conseil à votre dentiste.

Un bon dentifrice blancheur reste encore la solution la plus sûre et la plus efficace : vous pouvez l’utilisez chaque jour sans risquer de dégrader votre émail pour des dents saines et plus blanches durablement.
Email Diamant propose une large gamme de dentifrices blancheur adaptée à tous les besoins (protéger, renforcer ou réparer l’émail, diminuer les taches, blanchir les dents).

Le blanchiment par un professionnel

Pour les taches les plus profondes et difficiles à faire disparaître naturellement, des solutions plus radicales peuvent être envisagées comme le blanchiment chez un dentiste. Il s’agit d’appliquer au patient une solution de peroxyde d’hydrogène. Le traitement peut être ambulatoire, au fauteuil ou mixte. C’est une solution efficace mais elle est coûteuse (entre 400 et 1200 euros non remboursés par la Sécurité Sociale) et comporte des contre-indications. Avant d’y avoir recours, un bilan bucco-dentaire s’impose.

Attention aux bars à sourire !
Ils promettent à peu de frais, un sourire éclatant en quelques minutes en utilisant du peroxyde d’hydrogène pour éclaircir les dents. Mais l’utilisation de ce produit est réglementée et un professionnel non chirurgien-dentiste ne peut pas utiliser une concentration de peroxyde supérieure à 0.01 %.